28 juillet 2013

j'ai envie de danser

après avoir vu FRances Ha
C'est qu'elle est drôle, dans son corps, gauche, pataud (elle qui veut devenir chorégraphe), pas encore tout a fait sorti de l'adolescence, mal dégrossi.
une adolescence dont elle a du mal à s'extraire (les fous rires avec sa meilleure amie de Fac, la colloc, l'envol mal assuré, le recours retour à la FAc pour un job d'appoint...)
Elle a du mal à se frayer un chemin dans cette vie d'adule, elle se cherche, elle est "incasable" mais ne cherche même pas vraiment un mec.
Elle est un peu paumée, seule, mais elle s'obstine et elle a raison. Elle n'a pas perdu ses rêves..
La chorégraphie qu'elle réussit à mener nous le prouve, elle a grandit, elle rayonne.
On suit ce personnage avec plaisir, dans un New York en noir et blanc, on se pose les mêmes questions et on se dit que finalement à 32 ans on n'est pas tout à fait rentré dans l'âge adulte non plus.
On a encore envie de faire les folles avec ses amies, on a envie de garder ses rêves, et peut-être un jour, de les réaliser. Peut-être pas, on court après parfois, on s'accroche et on se dit que tout va bien.
En tout cas, ce soir, on a bien rigolé...
VAs y en courant, tu ressortiras en dansant.


                                                              
                                                                Let's DAnce.....


6 commentaires:

Anonyme a dit…

on dirait que tu parles de ta vie?

2moiselles-happy-lookeuses a dit…

En tous cas ça me donne envie d'aller le voir ce film!!

La Rimule a dit…

Vu et bcp aimé !

Stéphanie a dit…

Je me balade sur le blog, j'ai aussi vu France Ha cet été et quelle jolie -très jolie même- formule que cette dernière phrase... A bientôt peut-être dans les rues de Rennes !

Stéphanie a dit…

Je me balade sur le blog, j'ai aussi vu France Ha cet été et quelle jolie -très jolie même- formule que cette dernière phrase... A bientôt peut-être dans les rues de Rennes !

Stéphanie a dit…

Je me balade sur le blog, j'ai aussi vu France Ha cet été et quelle jolie -très jolie même- formule que cette dernière phrase... A bientôt peut-être dans les rues de Rennes !