12 décembre 2012

un long silence

absente depuis quelques temps, pour cause de non connexion internet ni at home ni at shop, j'en ai profité pour:

** prendre des photos, j'Amstramgram A FOOOOND **




                       ce qui me permet de vivre du Miyazaki, du Jeunet, ou dans un autre temps... ^.^


                     ** m'occuper du magasin **
                     préparer Noel et ses vitrines, dignes des GRands magasins, mouhahahaha

                                                            sapin réalisé par l'Amour :))



                     ** lire et lire et lire encore **


sur ses bons conseils, L'île aux chasseurs d'oiseaux, de Peter May

Où l'enquêteur revient sur son île natale (après 18 ans d'absence) afin de résoudre un crime qui ressemblerait à l'un commis à Edinburgh. Les retrouvailles avec ses amis d'enfance, son premier grand amour sont pour le moins houleuses... On peut y aller dans les images tant le rapport aux éléments naturels (tempête, hautes falaises, vent..), couleurs de la mer du Nord,  odeurs (tourbe, bière, tourbée, donc...) rites ancestraux (cruels) sont présent et servent à l'intrigue et aux personnages. Les seconds rôles ne sont pas épargnés.
Pour une fois, l'intrigue est parfaitement menée jusqu'au bout, sans rebondissement foireux.
Ca secoue comme un bon mal de mer, ça glace les os, bref, vous l'aurez compris, j'ai adoré ce roman d'une maîtrise incroyable.



 Dans un autre style, mais d'une force tout aussi incroyable: Un long silence de Mikal Gilmore

Très difficile à décrire, à raconter tant l'écriture est rude, poignante, violente parfois, mais qu'on imagine salvatrice pour le narrateur, Mikal Gilmore.
La plongée dans les méandres de la famille Gilmore.
Les secrets, la violence du père
les démons, l'influence de la religion "mormone" de la mère
où les conséquences d'une éducation violente, sans reconnaissance paternelle, sans amour, bâtie sur de nombreuses fausses identités..
l'histoire tragique de Gary, sa violence,  son enfance meurtrie, ses allers retours en prison, la violence du système carcéral, les 2 meurtres commis contre des mormons... son choix de réclamer la peine de mort à peine rétablie.
Le destin tragique de Gaylen, la survie de Franck, la survie  de Mikal.
A la manière d'une enquête, Mikal Gilmore, rédacteur en chef de Rolling Stones magazine, nous livre cet  héritage familial si lourd à porter.
C'est d'une humilité incroyable, c'est intelligent, glauque mais jamais gratuit, forcément très violent dans la description de scènes tragiques; Mikal Gilmore nous donne à réfléchir sur les liens du sang, sur la reconstruction nécessaire.
C'est une lecture dont on ne ressort pas indemne.



et si toi aussi tu aimes lire, tu aimes acheter tes livres dans une VRAIE librairie, flâner dans une vraie librairie, entendre les conseils des libraires, découvrir leur coups de coeur, sentir l'odeur du papier, alors je t'invite à lire leurs articles: this pretty things, à la brocante du coeur, Eliabar, Bauchette, Gaelle








A N I M A L E

                                                              boîtes et valisettes Lalé



                                                            couverture LAB


                                                              corbeilles à fruits

                                                            sacs Shinzi Katoh

                                                         

BE CAREFUL aux G R I N C H E U X




AÏe Pépito

couverture qui pique... les yeux ;-)))



dispo 2 couleurs

livraison de beau temps, ZU


nouveautés Ferm living








réclame publicitaire par Gabor pour Orla Kiely



le nouveau Pierre Bellemare ; )))) @thisprettythings













31 octobre 2012

et paf... le plâtre




"ben j'ai voulu sauter du bateau de pirate pour plonger dans l'eau et j'ai loupé mon coup"
et paf un tibia fracturé
en fait la vraie version, c'est qu'il s'est pris les pieds dans le tapis du toboggan, oui je sais je casse un mythe, en fait c'est pas un vrai aventurier


alors on joue à chat, et là
paf, on retrouve la souris qui cuve...dans le frigo...


bon ça va, tant que c'est pas maman....quoique... non j'déconne...
je sais encore me maquiller et mes chaussettes ne partent pas en lambeaux, quoique... non j'déconne
bon allez, je filoche chez les voisins qui nous attendent pour boire un coup
bon week end les ptits loups

HUuuue miouuuu woua woua coin



animaux rétro, en plastique, à roulettes, qui bougent la tête 16e

BElle FAmille SUmmerbelle





mugs belles (made in UK)
torchons beaux
plateaux beaux (made in Sweden)

invasion de souris



souris Maileg clown ou ballerine 18E

Vitrines du moment




17 octobre 2012

et vous, vous en avez pensé quoi??



Je viens de refermer ce roman sorti en 2011 chez Lattès.
Pas voulu le lire, sortant d'une 2ème grossesse, je pensais que ce n'était pas le bon moment.
J'avoue l'avoir commencé avec beaucoup de plaisir, (j'adore la couverture, la photo de cette belle femme, le titre, clin d'oeil à Bashung) l'ambiance paraît légère dans cette famille "bobo" avant l'heure.
Et puis l'embarras, l'ennui viennent assez vite. Partagée entre l'envie de continuer, et de le lâcher.
Je n'ai pas eu beaucoup de compassion, ressenti peu d' émotion.
Les larmes versées ne sont pas compatibles à une critique, mais la madeleine que je suis a très peu pleuré...
J'ai trouvé l'écriture très froide, décousue, sans aucune empathie pour ses personnages, en l'occurence sa maman, sa famille.
"Le style? de la broderie bon marché pour vieilles filles presbytes" cite-t-elle son père à propos de Proust.
Je n'irais pas jusque là, mais effectivement cela manque de consistance. Ces trous qu'elle n'arrive à combler...
"la coordination est à l'écriture ce que le montage est à l'image" écrit-elle encore. Il y a de cela.
J'ai parfois eu l'impression de lire une restransciption de notes, de K7 enregistrées.
Cette froideur est peut être une façon de se préserver, il n'empêche que je n'ai pas étais touchée comme je pensais l'être.





13 octobre 2012

=°.°= chez ★_★



                                                                      13e

                                                                               13e

                                                             13e

 les petits GRi-Gri de Mulot Bricole Shop  =°.°=
merci :))))